Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Y a-t-il un « primitivisme » en littérature?

Dates

24 octobre 2019

Organisateur(s)

Prof. Antonio Rodriguez, UNIL

Prof. Christine Le Quellec Cottier, UNIL

avec Jehanne Denogent, doctorante FNS-UNIL

Intervenant(s)

Conférence inaugurale :

– Prof. Estela OCAMPO (Centre Investigator en Art Primitiu i Primitivism Humanities, Universitat Pompeu Fabra Barcelone)

Table ronde avec:

– Prof. Jean-Maurice MONNOYER (Université Aix-Marseille)

– Prof. Agnieszka SOLTYSIK (UNIL)

– Dr Fernand NOUWLIGBÈTO (UNI Abomey-Calavi, Bénin).

Description

À l'heure où les questions « d'appropriation culturelle » trouvent un écho fort dans nos sociétés occidentales où la relation à l'« autre » est encore empreinte de représentations dont les termes « race, sexe et classe » ne sont pas exempts, il nous a semblé pertinent de tisser des fils entre notre monde « global » contemporain et l'intérêt esthétique pour les cultures extra-européennes ou dites folkloriques en Europe, au début du XXe siècle.

Regroupés sous le terme « Primitivisme », ces liens multiples nous intéressent particulièrement dans le champ de la littérature. En effet, au moment charnière des avant-gardes à Paris au début du XXe siècle, plusieurs écrivains d'envergure – G. Apollinaire, B. Cendrars, J. Cocteau, M. Jacob, P. Reverdy, C. Einstein, en lien ou en rivalité avec de grands mouvements artistiques (symbolisme, cubisme, Dada, surréalisme) – se réfèrent à une telle notion ou à ses principes, sans que la critique ait pour l'instant suffisamment accordé d'attention à cette question pourtant centrale.

Y a-t-il un primitivisme en littérature, et si oui, de quelle façon devient-il spécifique ?

La journée proposée veut donc croiser des temporalités et des démarches esthétiques dont la création littéraire est porteuse, en invitant à des réflexions transnationales convoquant plusieurs univers linguistiques et culturels. Les invités auront l'occasion de faire partager les diverses pistes imaginées et les propositions des doctorants seront les socles à partir desquels nous souhaitons construire un réseau international qui permette d'enrichir ces réflexions sur le primitivisme littéraire, sur un mode transnational et transhistorique qui prend en compte des contextes d'époque et veut déjouer les anachronismes critiques. Ces réflexions vont accompagner le projet de recherche « Le Primitivisme au cœur des avant-gardes littéraires. 1898-1924 », soutenu par le FNRS, qui a débuté en janvier 2018 à l'Université de Lausanne.

 

Notices biographiques des invités

 

Estela Ocampo :

Estela Ocampo est professeure titulaire à l’université Pompeu Fabra de Barcelone, où elle enseigne la théorie de l’art. Elle s’intéresse plus particulièrement aux arts précolombiens et aux objets dits « primitifs » qu’elle approche avec les théories de l’art contemporain. Ses recherches mettent en lien artistes modernistes et productions contemporaines, actualisant ainsi la notion de primitivisme.

  • Estela Ocampo, « Contemporary Artists on Colonial Museums », Boletín de Arte nº 37 (2016), Málaga, Universidad de Málaga, pp 35-47. 
  • Estela Ocampo, "Primitivismo y Feminismo en el arte contemporáneo", Arte, Individuo y Sociedad, Madrid, Universidad Complutense, Vol.28, nº2 (2016) pp.311-324.

 

Jean-Maurice Monnoyer :

Jean-Maurice Monnoyer est agrégé en philosophie et docteur ès Lettres. Il est actuellement professeur titulaire à l’université d’Aix-Marseille, où il est responsable du pôle d’histoire de la philosophie moderne et mène des recherches sur l’histoire de l’ontologie et sur la métaphysique. Interrogeant les concepts même d’œuvre d’art ou de document, ses travaux questionnent la dimension philosophique du primitivisme.

  • Jean-Maurice Monnoyer, « Œuvre d’art et artefact : la question métaphysique des “arts premiers“ » (2008).
  • Jean-Maurice Monnoyer, Walter Benjamin, Carl Einstein et les arts primitifs, Paris, Vrin, 1999.

 

Agnieszka Soltysik Monnet :

Agnieszka Soltysik Monnet est diplômée de l’université de Californie à Irvine et de l’UCLA. Depuis 2012, elle est professeure ordinaire à la chaire de littérature américaine à l’université de Lausanne. À partir du genre de la fiction gothique, elle s’intéresse aux questions liées à la race, à l’esclavage, à l’homosexualité et au féminisme. Elle travaille actuellement sur les représentations de la guerre dans la culture américaine.

  • Agnieszka Soltysik Monnet, The Poetics and Politics of the American Gothic : Gender and Slavery in Nineteenth-Century American Literature, Farnham, Surrey, and Burlington, Vermont, Ashgate, 2010.

 

Fernand Nouwligbeto :

Fernand Nouwligbeto enseigne actuellement au département des Lettres Modernes de l’université d’Abomey-Calavi (UAC), au Bénin. Ses domaines de recherches portent sur le théâtre béninois, sur lequel il adopte un point de vue sociologique, que ce soit sur les logiques marchandes ou les enjeux esthétiques de ce champ. Non seulement chercheur, il est aussi l’auteur de pièces de théâtre et de romans.

  • Fernand Nowligbeto, Théâtre béninois : logiques marchandes et enjeux esthétiques, Bénin, CIREF Éditions, 2016.

 

Programme

9h15 Accueil café

9h30 Présentation de la journée et des intervenant.e.s par les Profs. A. Rodriguez et Ch. Le Quellec Cottier

9h50 Présentation de la Prof. Estela Ocampo par Jehanne Denogent, FNS-UNIL.

9h55 Conférence de la Prof. Estela Ocampo, Centre Investigator en Art Primitiu i Primitivism Humanities, Barcelone.

11h00 Discussion avec Antonio Rodriguez et Jehanne Denogent, répondants.

11h30 Débat et questions de toute l'assemblée

12h00 Lunch sur place

13h15 Speedating : les expert.e.s (Prof. Estela Ocampo, CIAPH-Barcelone ; Prof. Agnieszka Soltysik, UNIL-CUSO anglais ; Prof. J.-M. Monnoyer, Université Aix-Marseille ; Prof. F. Nouwligbèto (Université Abomey-Calavi, Bénin) répondent aux questions de petits groupes de doctorants, durant 15 minutes, puis passent à autre groupe.

Les doctorant.e.s ont anticipé des questions, liées à leur propre recherche ou aux articles et documents mis à disposition sur le site de la CUSO.

14h30 Pause

14h45 Tables rondes animées par Ch. Le Quellec Cottier et Nadejda Magnenat, FNS-UNIL.

  • Profs. J.-M. Monnoyer et F. Nouwligbeto

Questions et discussion avec les doctorant.e.s

  • Profs A. Soltysik et E. Ocampo

Questions et discussion avec les doctorant.e.s

16h15 Conclusion

16h30 Clôture

Lieu

Université de Lausanne, Amphimax salle 414

Information

Lectures

Places

20

Délai d'inscription 20.10.2019
short-url short URL

short-url URL onepage