Titre

Les représentations du langage des Indiens Tupinamba dans les récits de Maragnan

Auteur Géraldine Méret
Directeur /trice Frédéric Tinguely
Co-directeur(s) /trice(s) Jean-Frédéric Schaub
Résumé de la thèse L’Histoire de la Mission de Claude d’Abbeville et sa Suitte par Yves d’Évreux constituent l’un des rares témoignages qui nous soient restés de la dernière tentative conséquente d’implantation française au Brésil. Il s'agit non seulement de sources historiques de première importance, mais également de documents littéraires encore méconnus, alliant tradition littéraire du récit de voyage et sensibilité spécifique de la Contre-Réforme, accordant à cet Autre qu’est l’Indien d’Amérique une place toute particulière. C’est cette relation mise en place avec les Indiens Tupi que nous aimerions étudier ici, en nous intéressant à la façon dont les Pères Capucins ménagent dans leurs textes un espace à la parole indienne. L’Histoire de la Mission et sa Suitte manifestent en effet un intérêt peu commun à l’égard de la parole tupi, considérée non seulement comme un moyen de communication indispensable aux colons et aux missionnaires, mais aussi comme partie intégrante de la culture indienne, de cette altérité dont ils cherchent à rendre compte. L’objet de cette thèse sera d’étudier la façon dont nos auteurs re-présentent la parole indienne. La parole des Indiens n'est pas seulement montrée comme une part de l’altérité et de l’exotisme de ce monde américain, elle est également utilisée, comme une parole dotée d’une efficacité pragmatique singulière, à même de renforcer le discours européen des colonisateurs et missionnaires, mais aussi pour sa valeur poétique, que ce soit par l’exotisme de ses sonorités ou par les raffinements de sa rhétorique.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing