Titre

La Belle Époque des amours fétichistes

Auteur Martina DIAZ
Directeur /trice Juan Rigoli
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse J'ai effectué une thèse de doctorat intitulée « La Belle Epoque des amours fétichistes" sous la direction du Prof. Juan Rigoli. Mon travail porte sur l’émergence en psychiatrie de nouvelles entrées nosographiques à la fin du XIXe siècle concernant les perversions sexuelles. Le fétichisme est théorisé par le psychologue Alfred Binet en 1887, dans un texte-clé de l’histoire de la psychologie, « le Fétichisme dans l’amour ». Cette notion va dès lors occuper une place capitale dans la réflexion médicale, et ce jusqu’à Gaëtan Gatian de Clérambault qui, autour de 1910, féminise cette perversion que l’on croyait réservée au sexe masculin. Mon corpus se définit par rapport à ces deux médecins, situés à l’orée de la psychanalyse. Si mon travail comporte une part indéniable d’histoire de la médecine, l’originalité de mon approche réside dans la lecture de ces textes médicaux avec l’outillage qu’une formation en littérature offre - que ce soit en narratologie, en stylistique ou en analyse du discours. Ma perspective sur le fétichisme mêle ainsi inextricablement littérature et psychiatrie ; elle est dictée par la constatation que nombre de médecins du XIXe siècle ne cessent de fonder leurs observations tant sur la clinique que sur des cas extraits d’ouvrages littéraires. Une étude prenant en compte les deux disciplines s’avère donc nécessaire pour mieux comprendre comment médecine et littérature se sont à la fois complétées et concurrencées autour de l’élaboration souhaitée, à la fin du siècle positiviste, d’une science de l’amour.
Statut terminé
Délai administratif de soutenance de thèse 2015
URL http://www.unige.ch/lettres/framo/Enseignant/diaz.html
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing