Titre

Mises en scène de l'auteur dans l’œuvre de Philippe de Mézières

Auteur Claire-Marie Schertz
Directeur /trice Prof. Jean-Claude Mühlethaler
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Le Songe du Vieil Pelerin, rédigé en 1389 par Philippe de Mézières, présente de nombreux centres d’intérêt pour le lecteur du XXIe siècle, curieux de comprendre comment cet homme, grand voyageur et conseiller des rois, a écrit cet ouvrage d’instruction politique destiné à Charles VI de France, alors âgé de 21 ans. Le contexte politique joue un rôle essentiel. L’auteur est très préoccupé par la Guerre de Cent Ans (1337-1453) et le Grand Schisme d’Occident (1378-1417) et y fait de nombreuses références dans son écrit, ainsi qu’à sa propre expérience de vie. Dans le cadre de mon travail de recherche, j’ai choisi de l’aborder sous l’angle de la posture d’auteur. Comment Philippe de Mézières se met-il en scène dans son texte, sachant qu’il s’adresse à un jeune roi, son principal destinataire ? La posture, telle qu’entendue par les médiévistes, est un rôle figuratif, construit et endossé par l’auteur inscrit, parfois à partir de figures de projection plus concrètes (personnages ou allégories). Le travail consiste, entre autres, à répertorier toutes les formules qui le désignent, principalement dans le prologue et l’épilogue, afin de mettre en lumière les stratégies de communication de l’auteur.
Statut à la fin
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn https://www.linkedin.com/in/cmschertz
Facebook
Twitter
Google+
Xing