Titre

En psychologie : "L’état de flow est-il l’état que les acteurs appellent « l’état de grâce » ? Est-ce dans cet état que l’acteur atteint l’excellence de son jeu ?"

Auteur Inez Cierny
Directeur /trice Prof. Christine Mohr
Co-directeur(s) /trice(s) Prof. Danielle Chaperon
Résumé de la thèse L’état de « flow » a été décrit et modélisé par Mihaly Csikszentmihalyi. Cette expression désigne l’expérience de joie et de fluidité ressentis lorsque l’on est absorbé par une activité que l’on aime. Cette expérience est autotélique. Elle procure du plaisir par elle-même. Elle est pour l’individu l’occasion de fonctionner au meilleur de ses capacités, ce qui lui permet d’atteindre des performances hors du commun. Le flow est peu connu en pédagogie théâtrale. Pourtant, dans la littérature, il existe de nombreuses analogies entre la description de l’état de flow et celle de l’état nécessaire à un jeu d’acteur optimal. Par exemple, la joie et de l’absorption dans l’expérience, sont similairement deux facteurs indispensables au fonctionnement optimal : les performances de pointe pour le sportif, et le jeu « en état de grâce » pour l’acteur, dans lequel il atteint ses pleines potentialités, une performance d’acteur hors du commun. L’objectif de ce travail est d’évaluer si le modèle du flow mis en place par les psychologues du sport, peut être comparé avec celui de l’état de grâce décrit par les pédagogues du théâtre. Si c’était le cas, nous pourrions enrichir la pédagogie théâtrale avec des connaissances obtenues pour l’état de flow en psychologie du sport. Comme nous pourrions apporter un nouvel éclairage aux sportifs quant à la nature créative de leurs performances, car l’activité théâtrale est créative. C’est pourquoi il faut ajouter la dimension de la créativité au modèle du flow des sportifs. L’outil ainsi complété pourrait alors être utilisé pour évaluer le flow et la créativité dans une performance de haut niveau. Nous envisageons quatre parties pour ce travail. Dans la première partie (théorique), nous analysons formellement les similarités et les différences entre ces deux disciplines (théâtre et sport) dans leur description de l’état optimal. A partir de cette analyse, nous formulons l’hypothèse du « flow théâtral » (FT) qui permet d’inclure la dimension de créativité du jeu d’acteur en état de grâce, au modèle du flow utilisé dans l’évaluation des activités sportives. Dans la deuxième partie (empirique), Nous suggérons de vérifier ces hypothèses par trois différentes études qui devraient nous permettre de confirmer : la première, l’équivalence du flow théâtral avec l’état de grâce, la deuxième, la présence du flow théâtral pendant le jeu d’acteur optimal et le fait que cet état est perceptible par le public, et la troisième, qu’il est possible d’induire le flow théâtral et améliorer par-là le jeu d’acteur. La psychologie du flow nous donne une occasion unique d’investiguer la causalité du déclenchement du FT et son rôle-clé dans un jeu d’acteur optimal. L’approche quantitative devrait consolider les apports des pédagogies théâtrales, tout en ouvrant de nouvelles possibilités pour aider l’acteur à jouer en état de grâce. Cette thèse apportera aussi un éclairage nouveau sur la performance de pointe des sportifs.
Statut
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing