Titre

(R)écrire les mythes sous l'oppression. Poétiques croisées de Yannis Ritsos et de Sàndor Weöres

Auteur Myriam Olah
Directeur /trice Prof. Ute Heidmann
Co-directeur(s) /trice(s)
Résumé de la thèse Le poète grec Yannis Ritsos (1909-1990) et le poète hongrois Sándor Weöres (1913- 1989) ont tous les deux (r)écrit des mythes grecs, mais dans des contextes culturels et politiques différents. Leurs (re)configurations des  ρχαῖα ont été développées face à la censure sous la dictature des colonels dans le cas de Ritsos et sous le régime communiste dans le cas de Weöres. A Orphée (Στὸν Ὀρφέα) composé en grec et Orpheus écrit en hongrois se distinguent par leur manière de mettre en scène la voix du poète. La toison d’or (Τὸ χρυσόμαλλο δέρας) et Medeia divergent par leurs formes énonciatives. Perséphone (Περσεφόνη) et Eros pleurant Perséphone (Persephonét sirató Eros) sont deux (re)configurations génériques très distinctes. A l’aide de la méthode de la « comparaison différentielle » proposée par Ute Heidmann, ce travail cherche à mettre en évidence les particularités de chaque (re)configuration. L’étude des modalités de l’énonciation et de textualisation, de l’inscription générique, des dialogismes intertextuel et interdiscursif révèle les nombreux effets de sens créés par les vieilles histoires d’Orphée, de Médée et de Perséphone. Les voix poétiques finissent par se croiser autour du mythe de Tirésias. La polyphonie marquée par les caractéristiques de chaque mise en discours permet de s’élever face à la voix unique du pouvoir. Dès lors, l’acte d’écriture apparaît comme une forme de résistance pour les deux poètes. La lecture proche du texte et la traduction de travail permettent de montrer que les deux poètes détournent la censure par les subtilités cryptées dans la langue. Ainsi, la limitation de liberté est perceptible dans la complexité de compositions en filigrane. Les textes dans toutes leurs variations sont des témoignages marqueurs de mémoire
Statut terminé
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Google+
Xing