Titre

"Le haïku français : réappropriations d'une forme voyageuse (1900-1950)" (titre provisoire)

Auteur Magali BOSSI
Directeur /trice Jérôme David (UNIGE)
Co-directeur(s) /trice(s) Emmanuel Lozerand (Inalco / UNIGE)
Résumé de la thèse

Cette thèse de doctorat, réalisée sous la direction du Prof. Jérôme David et du Prof. Emmanuel Lozerand, se situe à mi-chemin entre l’histoire littéraire et la morphologie comparée. Elle a pour objectif d’examiner les nombreuses appropriations du haïku en France, au cours de la première moitié du XXe siècle, tout en réinscrivant ces transpositions dans le contexte esthétique, littéraire, social et politique de l’époque : engouement pour le japonisme, sillage de Mallarmé et des Symbolistes, émergences des avant-gardes, choc de la Première Guerre mondiale…

 

Ma recherche entend considérer le transfert transnational d’une forme poétique extrêmement brève, définie le plus souvent comme un petit poème japonais et porteuse en français de caractéristiques identifiables, mais inégalement modulées au cours de la période : versification en 5-7-5, présence d’une référence saisonnière (kigo) et d’une coupe induisant à la fois montage et surprise (kireji). L’analyse textuelle rapprochée du corpus permettra ainsi de mettre en évidence les différents glissements que le haïku a connu en France, au début du XXe siècle.

Statut au milieu
Délai administratif de soutenance de thèse
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing