Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Le compte rendu : modalités, codes, usages

Dates

6-7 septembre 2019

Organisateur(s)

Lavinia Cairoli, UNIGE

Fernand Salzmann, UNIGE

Nicolas Wittwer, UNIGE

Intervenant(s)

Sylvain BOURMEAU (Prof. EHESS ; dir. d'AOC)

Vincent DEBAENE (Prof. UNIGE)

Thomas GERBER (critique de cinéma)

Guy POITRY (MER UNIGE)

Thierry RABOUD (poète et journaliste)

Alain ROCHAT (dir. éd. Empreintes)

Josefa TERRIBILINI (UNIL)

Marie-Ève THÉRENTY (Prof. Université de Montpellier III)

Mathieu VERNET (Université Paris-Sorbonne, Fabula)

Description

Dans notre discipline, la pratique du compte rendu est multiple : la nature du texte critiqué est multiple (académique, littéraire) ; les lieux de publications du compte rendu sont multiples (journaux littéraires, quotidiens, revues, sites internet) ; les voix desquelles émane le compte rendu sont multiples (universitaire, journalistique, voix des écrivains eux-mêmes parfois). Autour de cette pratique se croisent donc différents acteurs qui modifient la réception du compte rendu lui-même.

Outre la détermination du choix de lecture qu'entraîne le compte rendu (un bon ou un mauvais compte rendu n'est pas sans conséquence, comme n'est pas sans conséquence l'absence d'un compte rendu sur un bon ou un mauvais livre), l'emballement médiatique peut générer une remise en question de l'expertise académique : la multiplication des plateformes de parution modifie le rapport de chacun à l'actualité scientifique ou littéraire, ce qui demande à être interrogé. On le voit, les enjeux liés à la pratique du compte rendu ne sont pas moindres et méritent qu'on s'y intéresse de près. Aussi se propose-t-on de réfléchir durant ce double événement aux modalités, aux codes et aux usages (passés et présents) du compte rendu. Dans un premier temps, on réfléchira à des questions liées directement à la pratique de la recherche. On trouvera d'une part des interrogations se rapportant à l'emploi du compte rendu. Ainsi : au cours de leurs recherches, quels usages les doctorants font-ils des comptes rendus ? Dans quelle mesure les comptes rendus d'une œuvre littéraire modifient-ils l'esthétique de sa réception ? Comment mobiliser les dossiers de presse des œuvres d'un corpus ? Et aussi : quel rapport entretenir avec les comptes rendus d'ouvrages scientifiques, quand ils sont les premiers résultats proposés par les catalogues électroniques des bibliothèques romandes ? D'autre part, on s'intéressera à l'exercice du compte rendu lui-même : que faire quand on veut écrire un compte rendu ? et comment le faire ? Un atelier permettra également aux participants de se familiariser avec la pratique du compte rendu théâtral, qui n'est plus simplement la recension et la critique d'une écriture, mais aussi, et avant tout, celle de son adaptation et de sa performance. Cet atelier, au cours duquel les participants seront amenés à s'essayer à l'exercice du commentaire de spectacle, nécessitera d'avoir vu une pièce en commun (des précisions à ce sujet seront transmises ultérieurement). Ces questions pratiques seront enrichies par un éclairage historique sur l'usage du compte rendu : comment ce problème se pose-t-il au XIXe siècle et quel rôle les revues ont-elles joué et jouent-elles encore ?

Dans un second temps, nous profiterons de l'événement « Le Livre sur les quais », festival marquant chaque année la rentrée littéraire de septembre, organisé à Morges, pour nous y déplacer. Mêlant auteurs, critiques, éditeurs et traducteurs, l'espace de cet événement est réservé à la littérature contemporaine et permet au public d'entrer directement en contact avec les auteurs qui occupent cette scène, eux-mêmes directement concernés par la question qui nous préoccupe, puisque, dans un univers riche en parutions, le compte rendu permet souvent de naviguer, de connaître ou de découvrir de nouveaux horizons littéraires. Dans ce cadre, nous nous réunirons autour d'une table ronde avec les différents acteurs du monde éditorial (journalistes, éditeurs, directeurs de revue, auteurs) et nous nous interrogerons ensemble, en cette période de rentrée littéraire, sur ce que les chercheurs en littérature peuvent apporter de différent ou de particulier au compte rendu littéraire.

 

Programme

Vendredi 6 septembre, Genève, auditoire RDC (Battelle A) 

09h30 Accueil

09h45 Introduction

10h00 Marie- Ève Thérenty (Université de Montpellier III) : « Médiamorphoses du compte rendu critique dans la presse (1830-1940)»

10h30 Vincent Debaene (Unige) : « Les revues et le compte rendu : le cas Critique »

11h00 Pause

11h15 Fernand Salzmann (Unige) : « Exemple d'un usage du compte rendu : le dossier de presse du Fou d'Elsa de Louis Aragon »

11h35 Guy Poitry (Unige) : « Le compte rendu : une question de taille »

12h15 Discussion

12h30 Déjeuner

14h00 Matthieu Vernet (Sorbonne-Université, Fabula) : « Rendre compte d'un livre à l'ère du numérique »

14h30 Discussion

14h45 Atelier de critique théâtrale animé par Josefa Terribilini (Unil)

16h45 Fin

 

Samedi 7 septembre, Morges, Festival Le Livre sur les Quais 

10h00 Visite du festival [précisions à venir]

11h00 Table ronde en présence de Sylvain Bourmeau (directeur d'AOC), Thomas Gerber (critique de cinéma), Thierry Raboud (poète et journaliste), Alain Rochat (directeur des éditions Empreintes)

12h15 Fin

Lieu

Le 6 septembre à l'Université de Genève, le 7 septembre à Morges (festival Le livre sur les quais)

Information
Places

20

Délai d'inscription 29.08.2019
short-url short URL

short-url URL onepage