Information détaillée concernant le cours

Titre

L’effet du geste

Dates

Novembre 2018 (à confirmer)

Organisateur(s)

Prof. Danielle Chaperon (UNIL), Prof. Lise Michel (UNIL), Prof. Claude Bourqui (UNIFR)

Intervenant(s)

Christian Geffroy-Schlittler (metteur en scène, La Manufacture); Marielle Macé (CNRS Paris : théorie des formes d’existence); Guillemette Bolens (corporéité et kinesthésie, UNIGE Anglais) et Maria Tortajada (UNIL Cinéma)

Description

La journée réunira des spécialistes venus de différentes disciplines (théorie littéraire, arts de la scène, cinéma) pour réfléchir aux effets sur les lecteurs et les spectateurs des gestes ou représentations de gestes et de postures. Selon quelles modalités spécifiques ces événements sont-ils reçus – entre expression, exécution et communication ? Comment leur description ou leur image sollicite-t-elle chez ceux qui les reçoivent une mémoire kinesthésique, un savoir corporel ou symbolique nécessaires à leur interprétation ? En quels termes peut-on parler de «styles kinésiques» individuels ou culturels ? Le schéma corporel peut-il être pensé comme une instance de médiation entre l’espace de la représentation (la scène, la page, l’écran, la toile…) et l’espace partagé de l’existence commune ? C’est reposer autrement, et prendre à bras le corps, la très vieille question d’un impact physique des œuvres artistiques dans nos existences telle qu’elle est renouvelée par les interrogations actuelles sur l’immersion fictionnelle, l’empathie ou la performativité. Les doctorant·e·s seront invités à prendre connaissance en amont des propositions des différents intervenant·e·s, et à élaborer dans les termes de l’un ou de l’autre part un problème, exemple, cas ou situation, en relation avec leur propre sujet ou corpus de recherche. Ces exemples sont destinés à nourrir des ateliers et des travaux de groupe animés par les intervenant·e·s.

Lieu

Université de Lausanne

Information
Places

20

Délai d'inscription 01.11.2018
short-url short URL