Titre

L'émergence de la figure du critique d'art au XVIIIe siècle

Auteur Emmanuel BUETTLER
Directeur /trice Prof Michèle Crogiez
Co-directeur(s) /trice(s) Prof Hugues Marchal
Résumé de la thèse

Au milieu du XVIIIe siècle, l’activité du critique d’art répond à un besoin public, à une époque où la peinture surtout effectue un glissement d’une sphère royale vers une sphère publique, sociale, voire nationale. À la fin du règne de Louis XIV la parole critique initie cette émancipation hors d’une sphère de cour vers une prise en compte beaucoup plus sociétale du domaine artistique. Un certain nombre de concepts transversaux (utilité publique, patriotisme naissant, approches philosophiques et théoriques de l’art) promus par l’Abbé du Bos, Roger de Piles et plus tard Winckelmann contribuent à cette évolution. La reprise régulière des expositions au salon carré du Louvre en 1737 ainsi que la coexistence de différentes théories de la beauté seront le terrain fertile d’une production littéraire qui foisonne autour de cet événement majeur de la vie culturelle parisienne. Une étude de la parole du critique d’art veut à la fois rendre compte des circonstances de son émergence et de sa dimension littéraire. Ces observations permettront d’analyser les influences réciproques entre peinture et littérature.

 

Afin d’étendre la connaissance de la poétique des écrits critiques, l’étude se donne pour objet de mieux connaître les circonstances de vie et de travail des critiques d’art. Par la suite il sera possible de retracer d’éventuelles répercussions de la parole critique sur la peinture elle-même. Ces interrelations entre texte et image ont également une influence sur les écrits critiques qui s’approprient des connaissances et des concepts du métier de peintre, qui évoluent en conséquence. Ainsi se cristallise une nouvelle parole et avec elle une nouvelle identité sur le terrain de jeu artistique : la figure du critique d’art. La question fondamentale des préalables de son émergence sera accompagnée de questionnements génériques, théoriques et poétologiques. Sera-t-il possible d’observer une incorporation de ce nouveau discours critique dans d’autres formes littéraires, notamment la poésie ? La production écrite des critiques d’art manifeste-t-elle le potentiel d’innovation du milieu artistique et littéraire dans une société en mouvement ?

Statut au début
Délai administratif de soutenance de thèse 2025
URL
LinkedIn
Facebook
Twitter
Xing