Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Penser l’«oeuvre» et l’«auteur» avec la génétique

Dates

23 Juin

Responsable de l'activité

Joël Zufferey

Organisateur(s)/trice(s)

M. Tristan Bornoz, UNIL Mme Lena Möschler, UNIL M. Giovanni Zuccarino, UNIL

Intervenant-e-s

Roger Chartier, EHESS, Collège de France

Hortense Delair, Sorbonne Nouvelle

Description

La journée d'étude vise à réfléchir dans une perspective génétique aux notions d'«auteur» et d'«œuvre». L'étude de la genèse d'une œuvre, contextualisant la production écrite, permet de reconsidérer ces deux notions, fondamentales pour les études littéraires. Le processus de création de l'œuvre n'est jamais complètement achevé et ne prend que partiellement fin avec la publication; lors d'éditions ultérieures, l'écrivain peut modifier son texte et faire paraître une nouvelle version qui ressemblera à la précédente sans être identique. Cela invite à reconsidérer l'œuvre non comme un état figé, mais comme un processus en cours d'élaboration. La génétique envisage l'auteur comme un scripteur, c'est-à-dire comme producteur du texte. Alors que l'on a pu penser l'auteur comme une entité monolithique, la génétique amène à le reconsidérer comme une entité subsumant une succession d'énonciateurs; au fil du temps et de ses énonciations (différentes versions de l'œuvre), l'auteur évolue en tant que sujet et n'est jamais complètement le même. L'étude de la genèse d'une œuvre (qui couvre aussi bien le processus de création précédant la première édition que celui des éditions ultérieures) permet notamment de repenser a) la stabilité ontologique de l'auteur, qui est davantage un sujet-scripteur en évolution; b) l'autonomie de l'auteur dans le processus de création; en effet, il n'est pas le seul à participer au texte (genèse collaborative, l'imprimeur et l'éditeur participent, à leur mesure, au texte) et il s'adapte, lors du processus de création, à des contraintes formelles – p. ex. délais, format de publication – qu'on considérerait volontiers comme extérieures au processus de création, mais qui sont en fait déterminantes. La journée débutera par les conférences des conférencier·ère·s invité·e·s (30-40 min.), puis suivront des présentations (15-20 min.) de doctorant·e·s intéressé·e·s par les questions d'auteur et d'œuvre. À l'issue de chaque présentation, le public sera invité à discuter avec l'intervenant·e (10-15 min.). La journée est ouverte à tout·e doctorant·e intéressé·e par la problématisation des notions d'auteur et d'œuvre. Il n'est pas nécessaire que la présentation soit ancrée dans la discipline génétique. Les perspectives non-génétiques sont les bienvenues pour apporter d'autres éclairages sur ces notions.

Lieu

UNIL

Information
Places

20

Délai d'inscription 21.06.2023
short-url short URL

short-url URL onepage