Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Le genre littéraire: réflexions interdisciplinaires

Dates

22 mars 2024

Responsable de l'activité

Martin Rueff

Organisateur(s)/trice(s)

Pr. Martin Rueff, UNIGE

Dr. Fernand Salzmann, UNIGE

Intervenant-e-s

Pr Claude Calame, UNIL

Dr. Matthias Hopf, UNIZH

Pre Christelle Reggiani, Sorbonne Université

Description

En théorie littéraire, le «genre» est une catégorie impure: elle est tout à la fois générale (ou transcendante) et historique. Si nous recourons volontiers, pour des raisons d'efficacité, à la tripartition du roman, du poème et du théâtre, nous savons justement que ce recours est une facilité. Une telle tripartition se trouve en effet débordée du dehors (et l'essai et le roman document?) et du dedans (que faire de ces romans qui sont des poèmes ou de textes théâtraux qui sont des monologues lyriques?). La modernité rend ces partages flous et souvent intenables en proposant des formules mixtes et mouvantes. En théologie, les sciences bibliques ont fréquemment recours à la catégorie du genre littéraire, car celle-ci est une manière d'adresser la question de l'horizon d'attente (Jauss), constituant un outil utile pour affronter le problème de l'intentio auctoris, comme celui de l'herméneutique. Toutefois, là aussi, comme en théorie littéraire, le genre peut s'avérer être une catégorie rigide qui empêche parfois de réfléchir à la perméabilité des divers milieux de production (littérature prophétique et littérature apocalyptique, par exemple). Nous partirons du Cantique des cantiques, dont l'histoire de la réception offre un très bon exemple des enjeux qu'un texte peut soulever quant à son «genre»: à côté de la réception poétique du texte et de sa veine mystique (Jean de la Croix), ou de la tradition dramatique (d'Origène à Renan), des cas tout à fait singuliers se présentent, comme celui de Claudel au XXe siècle. Si les questions soulevées par le genre littéraire semblent de prime abord concerner surtout les sciences bibliques et historiques, en réalité, le genre littéraire peut être une catégorie pertinente pour toute discipline, puisqu'il permet de caractériser tout type de source. Il pose donc la question du statut de tel ou tel texte au sein du corpus d'un auteur. Ainsi, un énoncé tiré d'une prédication de K. Barth a-t-il le même poids (théologique, éthique) qu'une phrase tirée de la Dogmatique? Que faire des déclarations provocatrices de théologiens, que ce soit dans des articles de journaux (Hauerwas) ou dans des entretiens (Ellul)? Ainsi, loin de concerner uniquement les chercheurs de disciplines spécifiques, le genre littéraire est susceptible de soulever des questions transversales et partageables par beaucoup. C'est en tout cas la conviction des organisateurs de cette jo

Lieu

UNIGE

Information
Places

20

Délai d'inscription 20.03.2024
short-url short URL

short-url URL onepage