Information détaillée concernant le cours

[ Retour ]
Titre

Formalismes et informalités

Dates

10-11 novembre

Responsable de l'activité

Jérôme David

Organisateur(s)/trice(s)

Prof. Martin Rueff, UNIGE

Prof. Jérôme David, UNIGE

Intervenant-e-s
Description

 

Venue des « black studies », la notion d'informalité (informality) adresse une question brûlante à tous les formalismes passés et présents de notre discipline : la forme est-elle le lieu du sens, de la signification, de la connaissance, de la transmission ? L'interprétation exige-t-elle que nous discernions dans un texte une forme quelconque ? Appelle-t-elle en miroir une formalisation minimale des pratiques ou des imaginaires que nous associons aux contextes d'une œuvre ?

 

Loin de dénier toute pertinence au geste critique qui s'attache à discerner les mises en forme littéraires de l'expérience ou du savoir, la notion d'informalité nous invite à relire les formalismes à partir de ce qu'ils renoncent à penser - de façon souvent explicite, d'ailleurs, pour peu qu'on prête attention à leurs propres réserves. Et s'il n'est de forme que ne borde l'informe et qui n'y replonge, ce sont les conditions même de toute morphologie qu'il faut explorer.

 

Il s'agira donc d'interroger nos évidences formalistes à partir de leurs arrière-plans fuyants, insaisissables, mais pressentis et décisifs. Cette économie informelle du sens, par ses variations, nous suggérera une autre histoire (scandée par l'herméneutique, la phénoménologie, la linguistique ou l'anthropologie), sinon une autre théorie des études littéraires. Envisagée depuis le XXIe siècle, elle dessinera peut-être même les linéaments d'une épistémologie politique de notre discipline.

 

A partir d'un dossier de textes qui circulera parmi les participant-es plusieurs semaines avant ces journées, chacun-e pourra prendre le temps de réinterroger son propre travail à la lumière oblique de cette « informalité » : où et quand une attention aux formes apparaît-elle dans mon raisonnement interprétatif ? de quelle nature sont ces formes dont je me soucie ? à quelles potentialités de sens, sans doute plus riches mais plus vagues, dois-je les arracher pour donner une cohérence à mes descriptions textuelles ou contextuelles ? s'il existe un flair herméneutique, ne tient-il pas à mon immersion informelle dans mon corpus, mon époque de spécialisation, mon école théorique ?

 

La première journée visera, par des discussions de formats variables entre les participant-es, à tisser entre les textes du dossier des points de contact avec les travaux de chacun-e. On y développera un questionnaire commun.

 

La seconde journée fera surgir, des différents projets de thèse des participant-es, diverses manières possibles de reconnaître des formes (poétiques, symboliques, sociales, etc.) - dont on pourra dès lors interroger les franges d'informalité respectives, aussi cruciales que difficilement descriptibles.

 

 

Lieu

UNIGE

Information
Places

30

Délai d'inscription 06.11.2022
short-url short URL

short-url URL onepage